Tout savoir sur l’arrosage des plantes et du potager

quand arroser

Bonjour tout le monde ! 

Je suis désolée de mon absence ces derniers temps, j’ai été prise au dépourvue par des tâches professionnelles. Mais je suis sûre que vous ne m’en voudrez pas 😉

Aujourd’hui, nous allons parler d’un élément clé du potager (et des plantes en général !) : l’arrosage. 

L’eau est un des besoins fondamentaux de toutes les plantes. Mais pas facile de trouver le juste dosage ! Car oui, trop d’eau peut être parfois bien pire que pas assez…

Pourquoi les plantes ont besoin d’eau ?

Nous en parlions plus en détail ici mais l’eau est vitale pour vos plantes. En effet, l’eau a plusieurs fonctions chez les végétaux : 

  • Elle permet les réactions chimiques de photosynthèse grâce auxquelles la plante peut produire de l’énergie
  • C’est également un moyen de transport pour le CO2 (et donc pour la photosynthèse, on y revient) et pour de nombreux autres nutriments contenus dans le sol : azote, phosphore, potassium, etc… 
  • Sans eau, pas de transpiration.. Et comme pour nous, sans transpiration : gros coup de chaud ! La plante grille littéralement. De plus, si la transpiration permet de réguler la température, elle favorise également la circulation de l’eau au sein de la plante et donc le transport des nutriments jusqu’au sommeil de celle-ci, grâce à l’eau
  • Le port de la plante. Pour pouvoir supporter le poids de ses fruits, pour pouvoir recevoir assez de soleil et s’aérer suffisamment, la plante doit présenter un port suffisamment princier (et en plus, c’est plus joli !). Sans eau, la plante s’affaisse…

Pour faire plus simple : sans eau, la plante meurt (bon, à part certaines espèces très particulières qui ont appris à vivre presque sans !). 

Mais attention, ne noyez pas vos plants pour autant : trop d’eau pourrait leur être tout aussi (voir plus encore) fatal. 

Quand arroser ?

Il est impossible de répondre à cette question de façon universelle. La quantité d’eau nécessaire à chaque plante dépend de son espèce, de sa taille, du climat, de la période…  Certaines sont très gourmandes et d’autres redoutent au contraire plus que tout l’excès d’humidité. 

Une bonne façon de savoir s’il faut arroser ou non est le test du doigt. Plongez tout simplement dans la terre, sur quelques centimètres. Si la terre est sèche en surface mais humide en dessous, vous avez encore un peu de temps. En revanche, si elle est complètement sèche, il est temps d’arroser !

Un autre peut être une plante flétrie, rabougrie. Mais attention, cela peut aussi être un surplus d’eau. Essayez de voir si les feuilles sont desséchées ou non. Si elles semblent plutôt molles, il se peut que vous ayez trop arrosé… 

arrosage potager

Comment arroser ?

Déjà, quand arroser ? L’idéal est soit le matin assez tôt soit le soir. Dans l’absolu, il vaut mieux éviter d’arroser pendant les fortes chaleurs de la journée ou au soleil. L’eau pourrait s’évaporer trop vite et l’action serait moins efficace. 

Évitez également d’arroser le feuillage. Au soleil, cela pourrait faire “effet loupe” et faire griller vos feuilles. De plus, cette humidité persistante est le terrain de jeu idéal pour les champignons et autres parasites. D’autant plus si vous arrosez les feuilles le soir et que l’humidité reste toute la nuit… L’idéal reste donc d’arroser au niveau des racines (surtout que c’est là que l’eau joue son rôle !). Pour les plantes d’intérieur, cela peut être légèrement différent, ces dernières appréciant parfois une bonne brumisation. 

Pour favoriser la croissance homogène de vos plantes, essayez par ailleurs d’arroser un peu partout à la base des plantes plutôt que d’arroser en un seul point fixe. Pour les plantes en pot, le must du must est de les “arroser” par le bas ! Quand elles manquent d’eau, remplissez un récipient assez grand (votre évier, une bassine, une baignoire…) avec quelques centimètres d’eau. Déposez les plantes dedans (sans le cache-pot, bien entendu) et laissez-les tremper quelques dizaines de minutes. L’eau va remonter par capillarité et ainsi bien se répartir dans toute la terre. 

Dans tous les cas, il faut fuir à tout prix l’eau stagnante. Surveillez de temps en temps vos cache-pots pour voir s’il n’y a pas de surplus d’eau au fond. Cela pourrait être mortel pour votre plante qui pourrait voir ses racines pourrir…

Quelles sont les solutions pour arrêter de faire mourir vos plantes ? 

Si la théorie est une chose, la pratique en est une autre… Oubli ou flemme : même en sachant que vous devez arroser vos plantes, vous les laissez mourir de soif ? Il existe des solutions !

Tout d’abord, sachez que certaines applications (Groww et Plantbook par exemple) vous permettent de suivre les fréquences d’arrosage des plantes. Et lorsque vous zappez, vous recevez un petit rappel.

Ensuite, pour les petits volumes (plantes en pot), des solutions “compte-gouttes” existent. En général sous la forme de récipients enfoncés dans le sol, ces dispositifs laissent couler très peu d’eau à la fois. Résultat : le sol est tout le temps humide comme il faut, ni trop ni pas assez. C’est pratique et économique car vous utilisez moins d’eau. 

Vous pouvez même le faire vous-même avec une bouteille d’eau. Percez quelques petits trous à une extrémité, remplissez la bouteille d’eau et enfoncez l’extrémité trouée dans la terre au pied des plants. Parfait pour les têtes en l’air ou les départs en vacances. 

Attention toutefois, nous avons eu la surprise une fois de retrouver nos bouteilles (exposées au soleil la journée) complètement rabougries, comme “fondues” !

Pour les grandes surfaces, l’arrosage automatique est idéal. En plus de vous faire économiser du temps et de l’eau, il vous permet d’arroser uniformément, avec des petites doses régulières, ce qui est l’idéal pour une plante.

Pour conclure, simplement vérifier que la terre est bien sèche avant d’arroser vous permettra, normalement, d’arroser ni trop ni pas assez. Si même après ça vous continuez de tuer toutes les plantes que vous croisez, tournez vous peut-être vers des plantes moins… exigeantes 😉 

 

Aline Terandal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.