Fabriquer un lombricomposteur à moins de 20€

fabriquer son lombricomposteur diy

Quand j’ai entendu parler pour la première fois du lombricompost, j’ai eu des étoiles dans les yeux : simple, pratique, un super moyen de valoriser nos déchets et d’avoir de quoi nourrir notre petite jungle.

Quand on m’a expliqué le concept, j’étais fascinée aussi : des récipients qui s’empilent les uns sur les autres, trop bien ! Cela ne prend pas de place et ça ne doit pas coûter très cher.

Pardon ? Cela ne doit pas coûter très cher ? Alors tout est relatif, mais quand j’ai vu des prix pouvant aller jusqu’à 100€ pour un empilement de boîtes en plastique, j’étais quand même surprise.

Bon, on est d’accord, c’est en réalité beaucoup plus complexe que ça. Les finitions sont pas dégueu (enfin, je n’utiliserai même pas le plus beau d’entre eux en guise de déco dans mon salon), tout est bien étanche et fait pour que les changements de bac et la récolte soit pratique. 

SOIT. Mais moi, cette somme, qu’elle soit de 60€ ou de 100€, je ne l’avais pas.

Zut à la fin, ce sont quand même des boîtes empilées !  Après tout, on n’a qu’à fabriquer un lombricomposteur nous-même !

Une rapide recherche sur internet me confirme que le plus important, c’est que les boîtes s’empilent effectivement vraiment bien. À part ça, aucune difficulté.

Ça tombe bien, les modèles Trofast de notre suédois préféré sont faits pour. Et en plus, c’est vachement plus joli !

Ni une ni deux (c’est un mensonge : on a mis des mois à sauter le pas), on achète ce qu’il nous faut. Et c’est parti ! 

Matériel 

Nous avons donc pris trois petits bacs verts et un grand bac rose pour récolter le jus, avec trois couvercles. Nous n’avons même pas mis de robinet parce qu’on n’en avait pas trouvé.  

Donc si on résume, l’exhaustivité du matériel utilisé est :

  • 3 bacs moyens qui vont permettre la rotation des vers (vous n’en utiliserez qu’un au début)
  • 1 grand bac pour recueillir le jus
  • 3 ou 4 couvercles. En effet, avec ces modèles, le bac pour recueillir le jus est tellement immense que vous pouvez enfoncer le petit bac qui sera au-dessus complètement à l’intérieur. Cela laissera largement assez de place ! Si vous avez des dimensions plus réduites, il faut faire reposer le petit bac du dessus sur un couvercle pour ne pas empiéter sur l’espace “jus”. Je vous ai fait un MA-GNI-FI-QUE schéma du montage final
  • Une perceuse (forets de 2 mm et 8 mm pour nous)
  • Un cutter
  • Un robinet (pour récolter le jus, nous on en a pas mis)
  • Du carton noir, de la peinture ou du scotch noir
  • schema lombrocompost diy
    N’hésitez surtout pas à me contacter pour d’autres illustrations de qualité

 

Sans le robinet, l’exhaustivité de ce matériel nous a coûté à l’époque… 13€ ! Sacré économie !

Allez, on y va !

Fabriquer le lombricomposteur

Première étape : le bac du fond

On parle là du grand bac, le bac rose (oui, on l’a vraiment pris en rose). Ce bac ne va contenir aucun ver (sauf les suicidaires), il ne sert qu’à la récolte du “jus de vers” qui va couler du bac du dessus (miam miam). 

En théorie, deux manips à faire ici :

  • Faire un trou au cutter vers le bas du bac (pas trop bas non plus, à quelques centimètres du fond) pour insérer votre robinet qui servira à récolter le jus
  • Prendre le couvercle du bac et le découper de la façon présentée ci-dessous (spoiler alert : beaucoup d’esthétique à venir dans cet article !) afin d’avoir une bonne connexion entre les deux étages
couvercle lombricomposteur diy
Le couvercle découpé et troué
  • Si vraiment vous êtes chauds, vous pouvez même faire des petits pieds pour votre composteur. Mais là, on atteint des seuils de qualité que je ne peux commenter

Vous l’aurez compris, nous n’avons fait aucune des deux manip :

  • Le robinet ben… ¯\_(ツ)_/¯ on l’a jamais mis car jamais acheté
  • Pas besoin de couvercle car les bacs s’empilent très bien en laissant assez de place (cf premier joli schéma)

Bon si on résume notre cas à nous ben pour cette première étape… On a rien fait ! Voilà voilà, grosse motivation !

Deuxième étape : les étages

Là, il a fallu travailler un peu (mais alors vraiment un peu). 

On parle là des bacs verts où vos vers vont vivre. Il faut deux types de trous à ces bacs : des gros trous pour que les vers et leur jus passent, des petits trous pour l’aération.

Pour l’aération, on a percé des trous de 2 mm sur les côtés des bacs. 

Pour les vers, on a percé des trous de 8 mm dans le fond des bacs. N’ayez pas d’inquiétude, les vers ne vont pas se jeter dans le bac à jus par ces trous ! Dans les premiers temps on mettra un carton et ensuite ils n’auront plus aucune envie d’aller voir ailleurs.

bac lombricomposteur diy
Les gros trous au fond du bac, les petits dans les rigoles et sur les côtés

Les bacs sont prêts. Pour qu’ils soient disposés de façon étanche les uns sur les autres, ils vont reposer sur les couvercles. Mais pour que les couvercles laissent passer tout le bordel (vers, jus, etc…) il faut en découper l’intérieur. Et idéalement faire des trous dans la matière qui reste (pour l’aération, l’écoulement, blablabla). Comme dans l’image de la première étape. Vous faites ça sur l’ensemble de vos couvercles -1. En effet, celui qui sera tout au-dessus, lui, sera entier et fera réellement office de couvercle.

Et voilà, vous avez vos étages ! 

Troisième étape : couvercle final

Le seul souci avec ces modèles, c’est que les couvercles sont forcément blancs et un peu transparents. Et les vers, ils aiment pas la lumière. Alors il a fallu rendre le couvercle du dessus opaque. Pour cela, on a utilisé du carton et du scotch noir. On a mis un bout de ficelle au milieu qui fait office de poignée (ah non mais le truc a été bâclé jusqu’au bout :’D) et TADAM !

Dans un premier temps, gardez vos étages supplémentaires de côté. Vous n’aurez besoin, du plus bas au plus haut, que de :

  • Éventuellement de quoi mettre le bordel en hauteur : petit tabouret ou autre
  • Le bac pour récolter le jus et son petit robinet (ou pas…)
  • Éventuellement un couvercle si vous utilisez des modèles qui vous obligent à en mettre un (pas avec les modèles Trofast donc)
  • Un bac “petit modèle” troué de partout
  • Le couvercle opaque
lombricomposteur diy
Le résultat final !

Et voilà ! En moins d’une heure de temps et pour moins de 20€ (même avec le robinet) vous avez un lombricomposteur tout beau ! Oui, parce que comme vous pouvez choisir les couleurs, ils sont en plus personnalisables à l’infini.

Après presque un an d’utilisation, je ne vois aucun inconvénient à ce bac. Alors oui il faut enlever les étages avec les vers pour prendre le jus parce qu’on a pas mis de robinet mais franchement ça se fait et puis ça c’est notre faute. Pour tout le reste, je n’ai pas testé de modèle “commercial” donc je ne peux pas comparer. Mais mes vers sont en pleine forme, ils se reproduisent et mangent comme jamais, bref, tout va très bien.

N’hésitez pas à consulter les deux autres articles en lien avec cette section :

À bientôt les copains ! 

 

Aline Terandal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.