Savoir ce dont manque votre plante

Bonjour à tous !

Nous avions vu dans un post récent les différents besoins d’une plante. Mais comment reconnaître, en observant simplement, ce dont manque votre plante ?

Le manque de lumière

Si votre plante « tire un peu la tronche », il est possible qu’elle manque de lumière, notamment en hiver. Le manque de lumière se voit par certains points :

  • Le feuillage est pâle
  • Les tiges sont très fines et allongées
  • La croissance n’est pas aussi importante qu’elle devrait l’être, elle semble ralentie ou inexistante
  • Il n’y a pas de fleurs alors qu’il devrait y en avoir
  • La plante pousse de façon asymétrique ou penche vers la lumière
  • Les racines peuvent également pourrir

Solution : Si votre plante présente un ou plusieurs de ces symptômes, essayez d’augmenter son exposition à la lumière avec de la lumière artificielle ou en la rapprochant de la fenêtre.

La gestion de l’eau

Pas assez d’eau

Les symptômes du manque d’eau sont assez évidents. La plante se dessèche, les feuilles brunissent et tombent. Mettez un doigt dans la terre également : vous remarquerez probablement que celle-ci est très sèche, claire et friable.
Solution : ben… arrosez ! Plus efficace encore, vous pouvez laisser vos pots tremper dans de l’eau pendant quelques heures, le temps que la terre absorbe bien toute l’eau par le bas. Mais ne la laissez pas les pieds dans l’eau ensuite, les racines pourraient pourrir.

Trop d’eau

On ne le dit pas assez : l’excès d’eau est bien plus fatal que le manque ! Une plante survivra mieux à un manque d’eau qu’à un pourrissement des racines dû à un excès d’arrosage. Toute la difficulté réside dans la différenciation des symptômes entre pas assez d’eau et trop d’eau.
En effet, une plante en excès d’eau verra ses feuilles jaunir ou brunir puis tomber. L’ensemble parait « flétri », comme pour un manque d’eau. Mais il y a quelques signes distinctifs :
– La terre n’est pas sèche mais plutôt bien humide
– Il y a même un légère couleur verdâtre en surface due à des algues/à la mousse
– Les tiges sont molles mais plutôt gorgées d’eau que très sèches. Essayez de voir si elles sont humides et marrons à la base
– Idem, les feuilles sont molles mais ont l’air plus gorgées d’eau que trop sèches
Solution : laisser sécher ! N’arrosez plus tant que la terre n’est pas bien sèche. Vérifier qu’il n’y ait pas d’eau stagnante dans le cache pot ou la coupelle. Le soin complet peut aussi consister à sortir la plante de son pot, la laisser sécher quelques heures à l’ombre et la rempoter (dans un pot avec des trous, toujours !). Vous pouvez même en profiter pour changer son terreau et enlever les racines pourries au passage.
Avant d’arroser, mettez toujours un doigt dans la terre : si sous la surface, la terre est toujours bien humide et que la plante a l’air bien, il n’y a peut-être pas besoin d’arroser. Tout dépend bien entendu des besoins de chaque plante !

Le manque de certains minéraux/nutriments

La gestion des carences n’est pas simple car vous ne maitrisez pas les différents minéraux et nutriments qui se trouvent dans la terre. Cependant, il est possible de différencier les diverses carences 🙂

Le manque d’azote

Le manque d’azote peut se reconnaître par une croissance ralentie, des feuilles jaunes, sèches, surtout sur les plus vieilles.
Solution : supplémenter avec un engrais adapté (le marc de café peut aussi aider)

Le manque de phosphore

La floraison d’une plante en manque de phosphore est faible. Les fruits sont peu nombreux et poussent mal. Les feuilles peuvent présenter des couleurs rougeâtres ou vert foncé.
Solution : supplémenter (engrais ou marc de café)

Le manque de potassium

Si les feuilles sèchent et deviennent jaunes ou marrons en bordure, c’est que la plante manque probablement de potassium. Cette carence se manifeste vraiment plus sur le pourtour de la feuille.
Solution : supplémenter en purin d’ortie ou matière organique (les peaux de bananes sont top !)

Le manque de fer

Si la plante manque de fer, les feuilles seront jaunes, quasiment blanches. Les nervures, elles, peuvent rester vertes.
Solution : apporter de l’engrais et vérifier si le sol n’est pas trop calcaire

Le manque de magnésium

Le manque de magnésium se caractérise par des tâches rouges entre les nervures.
Solution : supplémenter (sulfate de magnésium pour les sols calcaires, dolomie pour les sols acides)

Le manque de calcium

En cas de manque de calcium, les feuilles hautes deviennent très pâles avec des tâches foncées. Les feuilles peuvent également sécher.
Solution : la chaux !

Le manque de cuivre

Une feuille blanche ou jaune aux pointes et déformée peut être le signe d’un manque de cuivre.
Solution : vérifier et éventuellement corriger le pH 🙂
Je pense qu’on a fait le tour des différents manques que votre plante peut avoir. Malheureusement, ce n’est pas une science exacte et il peut être difficile d’identifier et corriger le problème. En termes de plantes, n’hésitez donc pas à tester des choses, voir ce qui marche ou non.
Aline Terandal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.