Comment placer des légumes dans le potager ?

associations légumes potager

Si vous avez pour projet de créer un potager dans le jardin, sachez que l’une des règles les plus importantes est de respecter le compagnonnage. Il y a des associations très bénéfiques et d’autres néfastes pour votre potager. Mieux vaut bien réfléchir avant de planter n’importe quoi n’importe où…

Quelle est l’importance du compagnonnage dans un potager ?

Les légumes ne se placent pas de n’importe quelle manière dans un potager, certains légumes s’entendent très bien, alors que d’autres pas du tout. Une bonne association de légumes permet de fertiliser le sol tout en protégeant vos plantations des maladies et des nuisibles. Ainsi vous aurez un meilleur rendement à la fin de la saison.

quelles associations potager

A contrario, des légumes mal associés pourraient non seulement être néfastes pour eux en attirant les nuisibles et en propageant les maladies, mais en plus en appauvrissant le sol de ses nutriments. Il ne sera alors plus opérationnel pour la culture. Cela est surtout dû à la compétition pour les nutriments présents dans le sol. Le compagnonnage est important pour tous types de potager, que ce soit un potager en plein air ou dans n’importe quel genre de serre.

Si vous cherchez un peu vous trouverez différents niveaux d’association positive et négative. Il y a des légumes qui ne vont pas très bien ensemble mais peuvent tout de même cohabiter, et d’autres légumes qui ne s’entendent absolument pas. La nature du sol peut également influencer ces associations. Avec tout cela il peut être difficile de s’y retrouver. Nous allons vous faciliter la tâche en vous expliquant tout simplement quelles associations à éviter absolument et lesquelles privilégier.

Quelles associations de légumes pour mon potager ?

Les associations à privilégier

  • Le céleri et la tomate avec le chou ;
  • les carottes avec du poireau, de l’échalote et de l’ail ;
  • l’œillet d’inde avec les pommes de terre, les haricots, les tomates, et les asperges ;
  • les haricots et la sarriette ;
  • la salade et le cerfeuil ;
  • l’ail et le fraisier.

La tomate et le céleri émettent des odeurs qui repousse le papillon « Piéride », alors que le chou les protège de la rouille. Les carottes sont sensibles à un parasite appelé « mouche de la carotte », ces larves pourrissent la carotte à l’intérieur de la terre. Le poireau, l’échalote et l’ail la protègent de ce parasite, alors que la carotte les protège de la mouche de l’oignon. Des fleurs peuvent aussi protéger des légumes comme l’œillet qui protège pommes de terre, les haricots, les tomates, et les asperges des nématodes (les verres transparents).

Les associations à éviter

Certaines associations de légumes sont à déconseiller fortement, car les substances que certains légumes produisent sont nuisibles à d’autres. La concurrence peut aussi être pour l’espace ou les nutriments présents dans le sol. Les associations à éviter sont le haricot, la fève et le petit pois avec des échalotes, oignons. Les concombres ne s’associent jamais avec les courgettes ou les tomates, et les épinards ne font pas bon ménage avec la betterave. Aussi différentes espèces du même légume (comme le chou ou la carotte) n’aime pas être à côté l’une de l’autre, il vaudrait mieux les éloigner.

Voilà donc notre guide simplifié de compagnonnage dans votre potager. Maintenant, vous savez quels légumes associer et lesquels éloigner.

Aline Terandal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.